Capture_AAP Place aux femmes_Visuel.jpg

A la tête d’une agence qui a pour objectif de répondre aux problématiques de discriminations sociales par le biais du design, Célia Ferrer travaille régulièrement avec Edith Maruéjouls depuis qu’elle l’a rencontrée dans le cadre de son projet de fin d’études sur le genre et l’espace.

A Alba, elle propose de mener un travail de recherche-action autour de la thématique de l’amitié entre les filles et les garçons. L’objectif est de créer de nouvelles manières de se rencontrer et de partager des moments communs avec la création d’un mobilier éphémère imaginé pour les cours de récréation et les espaces de loisirs occupés par les jeunes.

Avec Célia, Caroline et Eva participeront à la phase d’observation et de développement de la problématique choisie pour un recueil et une mise en scène de la parole des élèves.

La résidence aboutira donc à un spectacle vivant court, ouvert à l’ensemble des habitants de la commune et racontant les problématiques soulevées et les solutions imaginées par l’ensemble des acteurs du projet.

Le CAUE de l’Ardèche travaille également avec Barbara Govin, facilitatrice graphique, radio BLV et RCF sur ce projet. Il est probable que l’une de ces trois structures soit mobilisée sur la commune pour garder trace des échanges qui auront lieu.

 

Place aux femmes !
Les espaces publics ont-ils un sexe ?  

Dans le cadre d'un appel à projets mené par le CAUE de l’Ardèche et remporté par la compagnie, Eva Cauche et Caroline Robineau auront le plaisir d'être en résidence à Alba-la-Romaine, sous la direction de Célia Ferrer.

En novembre 2021, le CAUE de l’Ardèche invitait universitaires, élus, architectes ou urbanistes à croiser les regards et à partager leurs expériences relatives à la place des femmes dans l’espace public.

Suite à cette journée, le CAUE souhaite observer les usages de l’espace public en milieu rural sous l’angle du genre, poser des constats et expérimenter des alternatives aux aménagements existants. Il a proposé à trois communes du département d’accueillir des chercheurs et des artistes en résidence en 2022. Il s’agit d’initier une démarche participative, innovante, avec l’envie de faire émerger notamment la parole des femmes sur la manière dont elles traversent ou habitent les espaces publics de leur commune et de favoriser l’expression de difficultés rencontrées ou de besoins qui leur seraient propres.

 

L’équipe municipale d’ Alba la Romaine étant partie prenante dans ce projet porté par le CAUE, Célia Ferrer, Eva Cauche et Caroline Robineau, auront le plaisir d’investir l’école communale pour une résidence sociale et créative !

Il s’agira d’observer, de questionner, de débattre et de créer avec 2 classes (CP et CM1-CM2) pour faire émerger une forme spectaculaire avec restitution publique le dernier jour (devant l’école au moment de la sortie de 16h30).

 

La résidence et la création qui en découleront seront orchestrée par Célia Ferrer, designer sociale.

Déroulé de la résidence

1er jour : observation au moment des récréations et de la pause du midi, échanges avec les élèves sur la manière dont ils se répartissent dans la cour et partage de cet espace entre eux

 

2ème jour : développement de la problématique de travail choisie et analyse des problèmes rencontrés sur le terrain

 

3ème jour : intervention à partir d’une collection d’idées qui aura germé les deux jours précédents et expérimentation via la création d’un mobilier éphémère